Mme Soleil est bleue de toit

Quelle journée, quelle journée…
Au programme, l’installation de nos panneaux photovoltaïques. J’ai pris congé, je n’en perdrai pas une miette. Tant pis pour les pauvres installateurs dont je vais scruter chaque geste, je compte bien suivre les étapes pas à pas.

On commence par la pose des rails sur les deux pans de notre toiture. Orientés est-ouest, on va disposer 5 kWc à cheval sur les deux versants. Ils sont deux à se partager le travail car un ouvrier a été empêché. Le vélux du côté ouest est enlevé en un tour de main, l’oriental est assez grand pour rester en place. Ils sont agiles, les gaillards, à l’aise comme des chats de gouttière. Les rails montent les escaliers et s’installent sur les tuiles dans un mouvement très naturel : on soulève une tuile, on cale un crochet de sa voisine du dessous, on repose la tuile. On répète la manœuvre, et voilà de quoi étendre un rail sur la longueur du toit. Très rapidement, la structure d’accueil des panneaux est à sa place. La facilité du processus est impressionnante.

Installation photovoltaïque - rails

Moins évidente, la recherche du meilleur chemin pour amener les câbles vers la cave où se trouvera l’onduleur. Nous avons une cheminée, ha haaaaa. Mais elle a l’air bouchée, ho hoooo. Les installateurs sondent de bas en haut, ils montent à 14 m. Même vérification de haut en bas, ils descendent à 10m. Pour une maison qui fait une quinzaine de mètres de haut, c’est plutôt baroque… cablage cheminée installation PV

...mais ça indique que le chemin est possible. Ils finissent par ouvrir la voie au prix de chipotages et de concertations du toit à la cave, entre cris dans les conduits et appels téléphoniques. C’est heureux, car ça leur fait gagner du temps et c’est plus net en termes de finitions. S'il n’est pas possible de travailler comme ça, soit on passe par l’intérieur et on rapproche l’onduleur du toit, soit on passe par la façade avant et on doit trouer le trottoir.

Etape suivante, les optimiseurs de puissance, choisis pour atténuer l’effet de l’ombrage d’une cheminée et d’un pignon surplombant légèrement notre toiture. Grâce à eux, chaque panneau est individualisé, sans influence de la production de ses voisins. Ils ont aussi un avantage au niveau de la sécurité : un dispositif coupe automatiquement la tension lorsque l’onduleur est éteint… Si des pompiers ou des installateurs doivent intervenir, l’extinction de l’onduleur ou une simple coupure de courant leur permet d’agir sur le toit sans risque d’électrocution.

Ça avance, ça avance, le temps de midi est là, on partage soupe et conversation avec les installateurs. Je m’éclipse au premier pour gérer deux-trois bricoles, lorsqu’un bruit de moteur persistant m’attire à l’extérieur. Je découvre un élévateur apparu comme par magie, chargé de 15 panneaux qui s’apprêtent à prendre l’ascenseur. Tout s’accélère… Les panneaux sont stockés sur la corniche ou dans la chambre arrière, et c’est parti, on les pose méthodiquement, avec une facilité déconcertante.Panneaux PV installation

Journée de novembre… la lumière commence à décliner, les installateurs sont eux toujours inclinés. Je dois partir chercher ma fille, je les laisse finir tranquillement.

De retour avec ma plume… Youpiyé, les 15 panneaux sont posés ! Vu l’absence du troisième membre de l’équipe, le raccordement électrique se fera début de semaine prochaine. L’onduleur attend gentiment dans sa caisse au sous-sol, sur le toit les lumières de la ville éclairent diffusément les sombres cellules qui nous électriseront d’ici peu.


Mme Soleil


Category :   Le blog